Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 15:40

Suite de :
http://monvilleneuvedascqdemoi.over-blog.com/2016/08/la-fete-aux-patrons-12.html
Comme l'a écrit quelque part un de mes auteurs préférés :
" Et 30 prénoms de plus enfin élucidés, mais jusqu'où irai-je?"
Bises à toi

_________________________________________________________________________________________

Sainte Aïcha : patronne de ceux qui ont préféré les chiens, et de loin.

 

 

Saint Alec : patron des versificateurs, tant qu’ils demeurent sans drains.

 

 

Saint Alois : patron de ceux qui ignorent ou préfèrent oublier qu’ils portent le même prénom que le docteur Alzheimer.

 

 

Saint Axel : patron de ceux qui n’ont pas de poivre, et encore moins de sucre.

 

 

Sainte Blanche : (voir à Sainte Brune).

 

 

Sainte Blandine : patronne de ceux qui sont mal à l’aise à table.

 

 

Sainte Bonnie : patronne de ceux qui contestent les canons de l’esthétique.

 

 

Sainte Brune : (voir à Sainte Blanche).

 

 

Sainte Catherine : patronne de celles dont le prénom rime aussi richement que joliment avec, entre autres, mandarine, clarine, (aigue-)marine, zéphyrine, ivoirine, ballerine, aventurine, citrine, symphorine, feutrine, amarine ou purpurine ; dès lors, messieurs les poètes mal inspirés, des muses les vessies ne prenez pour lanternes.

 

 

Sainte Célimène : patronne des conducteurs de plumards à roulettes.

 

 

Sainte Claire : patronne de ceux qui de la chanson n’ont oublié que les paroles.

 

 

Sainte Coralie : patronne des grabataires.

 

 

Saint Didier : patron de ceux qui n’aiment pas les répétitions.

 

 

Saint Élie : patron de ceux qui sont hors course quand ils sont minets.

 

 

Saint Godefroy : patron, semble-t-il, de ceux qui façonnent, ou vendent, ou achètent, ou traficoteraient, etc., ou simplement utilisent certains objets spécialement conçus, ou transformés, dans le dessein d’apaiser certaines ardeurs troubles mais supposément trop ardentes (que le lecteur veuille bien nous pardonner l’indubitable confusion qui à notre grand regret embrume la présente notule, mais il se trouve, ou plutôt il nous faut avouer, que nous n’avons à ce jour pas bien saisi ce dont il retourne ici – lacune que nous espérons bien combler en prévision d’une possible réédition, revue et augmentée, de ce modeste travail).

 

 

Sainte Gwladys : patronne des orthophonistes.

 

 

Sainte Honorine : et merde, tiens. (voir à Sainte Catherine)

 

 

Saint Hubert : patron de ceux qui, bien que très enrhumés, parvinrent à recourir à leur odorat.

 

 

Saint Lester : patron de ceux que ça ne dérange pas quand on garde le silence ; aussi, de ceux qui sont personnellement concernés par l’exode rural.

 

 

Saint Lévi : patron des biographes récidivistes.

 

 

Saint Lewis : patron de ceux que ça n’amuse plus depuis longtemps qu’on les surnomme Titi.

 

 

Sainte Monica : patronne de celles qui sont belles comme un camion dans le désordre.

 

 

Sainte Mylène : patronne de ceux qui éprouvent un certain nombre de rancœurs.

 

 

Sainte Ramona : patronne, bien évidemment, de ceux qui ont pris soin d’une cheminée (nous ne pouvons envisager aucune autre explication).

 

 

Sainte Rosemonde : patronne de ceux qui ignorent, ou veulent ignorer, que nous vivons sur la Planète Bleue.

 

 

Saint Tahar : patron de ceux qu’on n’attendait pluhu.

 

 

Saint Thuron : patron de [Fsse pist. ! à supp. impér. du tapscrt finl !!]

 

 

Saint Titien : patron de ceux qui peuvent devenir violents quand on est assez goujat pour leur lancer un À sa mémère ?

 

 

Sainte Vénus : patronne de celles qui se méfient beaucoup des rimes.

 

Sainte Vickie : patronne de ceux qui se demandent bien quelle personne ils ont pu rencontrer.

 

© Pierre-René Legrand
_________________________________________________________________________________________

Repost 0
Published by Pierre-René Legrand - dans humour
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 15:07

J’entreprends la lecture de La Douceur de la vie, de Paulus Hochgatterer (traduction de Françoise Kenk). Page 20, il est mentionné un « toit plat à deux pentes ». Six lignes plus bas, je découvre (avec une faute d’accord en prime) cette phrase qui enrichit ma culture : « Les cimetières sont fréquentées en toute saison. »
Sinon, ceci est la suite de ceci
Bises à toi

________________________________________________________________________________________

Sueurs froides

 

Le réchauffement de la planète, ça donne des frissons.

 

****

 

Pourquoi ?

 

Quand un oiseau se pose, ce n’est jamais des questions.

 

****

 

Démêlés avec l’orthographe

Un cheval d’écheveau.

 

****

 

Circulation

 

On dit qu’il est impossible de traverser un mur. C’est pas pour me vanter, mais moi, j’ai déjà traversé toute une ville.

 

****

 

Mais c’est pas demain la veille

 

Si le temps passait à l’envers, nos enfants nous traiteraient de jeunes cons.

 

****

 

Tourcoing or not Tourcoing

 

En y repensant, c’est vrai que c’est mieux pour tout le monde que François Tourcoing se soit en réalité appelé William Shakespeare.

 

****

 

Parfois, le monde semble n’être qu’harmonie

 

A onze heures onze minutes, par exemple.

 

****

 

La sole est un poisson plat

 

On dirait un piéton qui n’a pas vu arriver le gros camion.

 

****

 

Un Parisien en vacances

 

« Tiens, vous aussi, vous avez la pleine lune ? »

 

****

 

Manifestation des schizophrènes

 

Elle aurait rassemblé quelque trente mille personnes selon les organisateurs, et selon la police, une.

 

****

 

Sa première chemise

 

Un archéologue, il ne s’en fout pas.

 

****

 

 

Parce qu’il avait arrêté de fumer

 

Sa famille n’a pas voulu le faire incinérer.

 

****

 

Meilleurs vœux

 

Parfois, Mrs Einstein tripotait son époux, dans l’espoir de faire apparaître une vieille lampe à huile.

 

****

 

Ce qui nous attend

 

En raison de l’effet de serre, le niveau des océans devrait monter. En dépit de la raréfaction des baleines.

 

****

 

Nous sommes une exception culturelle

 

L’homme est un des mammifères les moins poilus. Ça ne l’a pas empêché d’inventer le peigne.

 

 

© Pierre-René Legrand, Amuse-gueules

_________________________________________________________________________________________

Repost 0
Published by Pierre-René Legrand - dans humour
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 18:41
MOTS CROISÉS, PROBLÈME N° 32

Horizontalement

I. De quoi remâcher. – II. Chercherai midi à quatorze heures. – III. Tenterions de nous faire entendre. – IV. Donne de la voix. Sigle international. – V. Sont un peu partout. De même. – VI. Division d’Hahnemann. Abréviation pour un médecin de la tête. – VII. Deux de trois. Homme de prix. – VIII. D’autant plus vifs que funèbres… Lue à la mode arabe. – IX. Cuit au cœur. Modes. Paré ! – X. Céderais.

 

Verticalement

1. Dépit invariable. – 2. Beaucoup de sang pour pas grand-chose. – 3. Supprima le chef. – 4. Dans les Pays-Bas, assèchement des pays bas. – 5. Un tri en dépit du bon sens. Les quatre. – 6. Un seul, mais bouleversé. A longtemps été nouvel, mais ne l’est plus. – 7. De quoi faire une gredine, et il n’y a pas de quoi rire. Très malléable. – 8. Hâtera les choses, et familièrement. – 9. Queue de chouan. À la colle ? – 10. Misères populaires.

 

© Pierre-René Legrand

Pour la solution. Ça se trouve dans la page SOLUTIONS DES MOTS CROISÉS, par là ==>
(Accès direct : par ici)
_________________________________________________________________________________________

Repost 0
Published by Pierre-René Legrand - dans Mots croisés
commenter cet article
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 01:43


On ne dira pas que j'étais (suis) un fan de Leonard Cohen, simplement parce que je n'aime pas trop ce mot et ce qu'il peut porter d'excessif. Mais un fervent admirateur, alors là oui, et de longue date. Du coup, son décès (7 novembre 2016) fut pour moi un véritable choc - et je sais que quelques-uns de mes amis proches ont éprouvé la même chose.
En quelque sorte, c'est une partie de moi qui s'en est allée. (Pourtant, j'ai vérifié, mon poids n'a pas bougé.)
C'est que les écrits et surtout les chansons de Cohen ont accompagné et embelli ma petite existence depuis quelque 45 ans ; et ça continuera, même si provisoirement je m'abstiens de l'écouter : ça me ferait plus de mal que de bien.
Tout ça pour dire que je tenais à faire figurer dans ce blog quelque chose en hommage à Cohen, mais que ça s'est avéré difficile. Je pondrai sans doute, plus tard, un texte plus consistant et plus personnel.
En attendant, j'ai préféré opter pour un truc court, une sorte de poème, basé sur un procédé qui ne m'engageait pas trop, émotionnellement : je n'ai pas besoin de le préciser à ceux qui connaissent bien le répertoire de Cohen, ce qui suit est essentiellement un condensé de citations de ses chansons (les traductions sont de moi, donc s'il y a des maladresses, je les assume), avec très peu de mots de moi, la seule difficulté finalement ayant été d'articuler le tout pour que ça ait un minimum de cohérence.
Ah, faut que je dise encore qu'il y a ailleurs dans ce blog des photos prises lors de deux concerts de Cohen (Gand en 2012, Anvers en 2013), qu'on trouvera à ces pages : ici, puis ici, puis , et enfin .
Bises à toi
_________________________________________________________________________________________

Hineni a-t-il dit
 

Leonard ne respire plus
Une fissure dans la Tour
Vient de se refermer
Il n'y a pas de remède à ça

L'homme de l'an passé
Ce sale flemmard en costard
L'amant le boxeur l'associé le chauffeur
Le docteur qui rédige pour lui-même une ordonnance
L'homme qui quitte la table

Hineni hineni a-t-il dit
De sa voix d'or
Et Leonard ne respire plus
C'est pour moitié sa faute
Pour moitié celle des circonstances

Constatant que
L'amour véritable ne laisse pas de traces
Et que
Je t'aimerai à jamais

Leonard ne respire plus
Un chanteur doit mourir
Tout le monde le sait

Il nous reste
La feuille qui dans sa chute
Se repose un instant sur l'air
Une rose qui parle puis fane
Sur son échelle d'épines

Le cygne sur la rivière anglaise
Le rossignol et son chant disparus
L'aigle ou était-ce un vautour
La colombe qui n'est jamais libre
L'oiseau sur le fil

La jument qui s'est enfuie
La bête qui ne trouvera pas le sommeil

Il nous reste
Les Soeurs de la Miséricorde
Dix jolies femmes à Vienne
Un ivrogne chantant à l'office de minuit
Un grenier où jouent des enfants
Du thé et des oranges

Et tout ce qu'il m'est impossible d'oublier
Mais dont je ne me souviens pas

L'addition des parties qui ne fait pas la totalité
Les lettres celles que nous n'avons pas brûlées
Le capitaine dont le bateau n'a pas été construit
Le vent dans les arbres une berceuse
Le monde est doux le monde est vaste

Tu le veux plus sombre
Est-ce ce que tu voulais
Être la douve au pied de la Tour

Il nous reste
Un banjo brisé ballotté au large par les vagues
À cause de quelques chansons

Leonard ne respire plus
Et personne ne sait où la nuit s'en va
Libre comme l'eau qui coule
De passage de passage

Il a vu le futur
Une avalanche a submergé son âme
Il est allé si loin dans sa quête de la beauté
Il a attendu nuit et jour la survenue du miracle

Et la nuit vint tout était très paisible
Hineni hineni a-t-il dit

Pierre-René
 


© Pierre-René Legrand
_________________________________________________________________________________________

Repost 0
Published by Pierre-René Legrand - dans dans mes tiroirs
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 15:29
MOTS CROISÉS, PROBLÈME N° 31

Horizontalement

I. C’est une façon (salutaire) de retomber en enfance. – II. Sorte de cruche. Finlandaise. – III. Se plante ou se sucre. Conjonction. Romains. – IV. A bien marché en 34-35. Sorte de cruche. – V. Trompe. – VI. Démentis. À moitié retombé en enfance. – VII. Façon (très peu élégante) de descendre. – VIII. Bouts de bout. Mais oui ! Fringuant en Inde. – IX. S’est transformé en loup. Mot à mots. Demi-mal. – X. Mise en valeur.

 

Verticalement

1. Terrible ! – 2. Ce qu’ils vendent est de moins en moins prisé. – 3. Montras donc les dents. Note. – 4. Fait époque. Polis ? – 5. Voyelles. Symbole toxique. Selon le sens, vieux pays ou céréale. – 6. Du genre fringuant aussi, mais au Japon. À moitié gonzesse… – 7. Fût terrible ! – 8. Dans la Côte-d’Or. Indéfini. Autre moitié de gonzesse. – 9. Un service pour le repos. La divine comédienne. – 10. Peut conduire au poste.

 

© Pierre-René Legrand

Pour la solution. Ça se trouve dans la page SOLUTIONS DES MOTS CROISÉS, par là ==>
(Accès direct :
 http://monvilleneuvedascqdemoi.over-blog.com/pages/SOLUTIONS_DES_MOTS_CROISES-8518050.html )

_________________________________________________________________________________________

Repost 0
Published by Pierre-René Legrand - dans Mots croisés
commenter cet article
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 19:03
LA FÊTE AUX PATRONS (12)

Suite de :
http://monvilleneuvedascqdemoi.over-blog.com/2016/01/la-fete-aux-patrons-11.html
Et 30 prénoms de plus enfin élucidés, mais jusqu'où irai-je ?
Bises à toi.
_________________________________________________________________________________________

Saint Alain : patron de ceux qui ne s’intéressent pas à l’autre.

 

Saint Antoine : patron de ceux qui sont nuls dans tous les domaines.

 

Sainte Béatrice : patronne de celles qui feraient de belles actrices si elles consentaient à se soumettre à une sérieuse prise en charge par un(e) orthophoniste.

 

Sainte Bénédicte : patronne de ceux qui sont tellement abasourdis que cela les rend incapables de promulguer un décret.

 

Sainte Bérengère : patronne de ceux qui ont mis de l’ordre dans leurs fenêtres.

 

Sainte Bernadette : patronne des usuriers, et plus généralement des banquiers.

 

Sainte Emma : patronne de ceux qui ne seront plus jamais amoureux, et voilà, c’est comme ça, non mais quand tu vois le truc, une seule fois c’est déjà bien assez.

 

Sainte Ève : patronne des amateurs de doubles sens.

 

Saint Firmin : patron des infirmes renversés.

 

Saint Freddy : patron de ceux qui parlent assez froidement.

 

Saint Gaby : patron des mecs qui ont le teint grisâtre.

 

Saint Gaétan : patron des types qui sont également de grosses mouches (le cinéaste David Cronenberg, ayant entendu prononcer ce prénom lors d’un séjour en Belgique, s’en serait en partie inspiré pour une de ses œuvres).

 

Saint Hacène : patron de ceux qui ont quelque chose de frappant.

 

Saint Hercule : patron de ceux qui n’avancent pas toujours.

 

Saint Hugo : patron de ceux à qui on dit : « Comme Victor ? »

 

Saint John : patron de ceux qui annoncent la couleur.

 

Saint Lancelot : patron des arroseurs.

 

Sainte Laurie : patronne de celles qui se seraient prénommées Florian si elles avaient été un homme.

 

Sainte Léa : patronne de ceux qui préfèrent aller à reculons.

 

Saint Loïc : patron des personnes atteintes d’aquaphobie.

 

Sainte Maëlys : patronne des fabricants d’éoliennes.

 

Saint Marceau : patron des porteurs d’eau excédés.

 

Sainte Mélanie : patronne de ceux qui d’ordinaire disent la vérité, mais toutefois, exceptionnellement, cette fois-ci, ne le font pas.

 

Saint Nazaire : patron des mauvais musiciens.

 

Sainte Nelly : patronne des abstentionnistes.

 

Saint Nikita : patron de ceux qui ne savent ni quoi t’es ; aussi, de ceux qui ont pris leur envol.

 

Sainte Odile : patronne des personnes qui proposent des arrangements mettant en jeu de fortes sommes d’argent.

 

Sainte Ophélie : patronne de toute personne qui s’adonne à la lecture, par exemple de contes, pour un auditoire composé de créatures féminines (probablement imaginaires) dotées de pouvoirs surnaturels.

 

Sainte Romane : patronne de ceux qui sont à l’éructation ce que le pétomane est au pet.

 

Saint Séraphin : patron de ceux qui apportent le café et l’addition.

 

© Pierre-René Legrand
_________________________________________________________________________________________

Repost 0
Published by Pierre-René Legrand - dans humour
commenter cet article
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 16:18
MOTS CROISÉS, PROBLÈME N° 30

Horizontalement

I. Voyage pour ceux qui n’ont pas les pieds sur terre. – II. Voyage avec des difficultés. – III. Voyage pour ceux qui n’ont pas les pieds sur terre. Pas pour vous. Mis en touche. – IV. Éclaté de droite à gauche. Suppliciée. – V. Symbole. Symbole. Allemande. – VI. Pour bon pour. De quoi faire des porcs. – VII. Suisse. Trois de quatre. – VIII. Vache au cœur de lion. On s’y met pour oublier ses idées noires. Participe. – IX. Selon l’ordre, exécuter ou s’exécuter. – X. De voyage, son contenu ne l’est pas nécessairement.

 

Verticalement

1. Vaut bien le premier horizontal. – 2. Il faut le soigner à domicile ? – 3. Soustraction. C’est pas dit ! Symbole. – 4. Passé phonétique. Point calme. – 5. À demi retombé en enfance. Assené en enfance. Suisse. – 6. Peut donc être appelé au suivant. Quand il est médical, il s’occupe d’eux. – 7. Alsacienne. Gentiment filé à l’Anglaise. – 8. Aimée par Zeus et les amateurs de mots croisés. Jaune et bleu. Jaune, c’est moins drôle. – 9. Ce que doivent faire les bleus, paraît-il. – 10. Du genre indispensable.
 

© Pierre-René Legrand

Pour la solution. Ça se trouve dans la page SOLUTIONS DES MOTS CROISÉS, par là ==>

_________________________________________________________________________________________

Repost 0
Published by Pierre-René Legrand - dans Mots croisés
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 14:32
Pouillots nicheurs en France

Il me semble avoir déjà raconté ici l'exaspération d'une dame amatrice de randonnées venue participer à une sortie ornithologique : "Oui, ces gens-là sont capables de rester un quart d'heure à regarder un petit oiseau marron !" Un quart d'heure au moins, je dirais... Le randonneur n'est pas un contemplatif, à la rigueur il peut jeter un coup d’œil à un paysage, mais des détails de la nature, il n'en a rien à faire, et il n'en connaît rien. Après tout, à chacun son truc. Je dédie donc à cette randonneuse ce petit lot de photos de petits oiseaux marron : les quatre espèces de pouillots qui nichent en France.
Bises à toi
_________________________________________________________________________________________

Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) - Common Chiffchaff

Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) - Common Chiffchaff

Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus) - Willow Warbler

Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus) - Willow Warbler

Pouillot de Bonelli (Phylloscopus bonelli) - Western Bonelli's Warbler

Pouillot de Bonelli (Phylloscopus bonelli) - Western Bonelli's Warbler

Pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix) - Wood Warbler

Pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix) - Wood Warbler

© Pierre-René Legrand
_________________________________________________________________________________________

Repost 0
Published by Pierre-René Legrand - dans photos d'oiseaux
commenter cet article
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 01:25
MOTS CROISÉS, PROBLÈME N° 29

Horizontalement

I. Une travailleuse manuelle qui doit être habile de sa langue. – II. Feras une partie du travail de la précédente. – III. Mettra bien au chaud. – IV. Essence toxique. Possessif. Participe. – V. Existent, ab ovo. Se suivent dans une liste. – VI. On n’y saute pas méchamment. Fait revenir les sauces… – VII. Pronom. Faire la peau d’une manière imagée. – VIII. Du 55 ? Trois enjambées. – IX. Permet d’étirer les tissus. – X. Ont bénéficié d’une bonne correction.

 

Verticalement

1. Rigole. Faire perdre la tête. – 2. A tout d’un spectre. – 3. Bien mis en joue. Après aussi, juste après. – 4. Au milieu d’un lagon. Sensation ou délicatesse. – 5. Mal uni. Préfixe. – 6. L’antichambre du Palais de la Découverte ? Se suivent dans la suite. Revoilà le vert qui tue ! – 7. Un bon endroit pour aller se faire voir. Sourd du mont Viso. Avec un maçon il a sa maison. – 8. Ça fait déjà un bon bout de temps. Sorte d’assemblée. – 9. Sort de plus en plus de l’ordinaire. – 10. Opéra bouffe contre son droit… On ne s’entend plus quand on les fait parler.

 

© Pierre-René Legrand

Pour la solution. Ça se trouve dans la page SOLUTIONS DES MOTS CROISÉS, par là ==>

_________________________________________________________________________________________

Repost 0
Published by Pierre-René Legrand - dans Mots croisés
commenter cet article
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 17:33
STREET ART À SAUVE (GARD)

Sauve, dans le Gard, en décembre 2015.
Voici du street art (autrement dit, de l'art urbain).
Renseignements pris, toutes ces œuvres (ou la plupart) ont été réalisées dans le cadre d'une animation culturelle officielle, par des artistes anonymes et bénévoles, donc en toute légalité.
J'ai sans doute manqué un tas d'autres peintures, mais j'avais trop mal au genou pour grimper toutes les rues de cette ville décidément très attachante.
(<== Là, le machin plein de couleurs, ça n'a rien à voir, c'est juste pour décorer le haut de cette page.)
Bises à toi
_________________________________________________________________________________________

STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)
Et il y avait cette fresque, que j'en suis resté baba, du coup, pour terminer, je te remets ci-dessous la même en trois morceaux

Et il y avait cette fresque, que j'en suis resté baba, du coup, pour terminer, je te remets ci-dessous la même en trois morceaux

STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)

(Pour une fois, et très logiquement, pas de copyright pour ces dix photos)
_________________________________________________________________________________________

Repost 0
Published by Pierre-René Legrand - dans photos
commenter cet article

Présentation

  • : Mon Villeneuve d'Ascq de moi
  • Mon Villeneuve d'Ascq de moi
  • : Blog de Pierre-René Legrand : humour ornithologie villeneuve-d'ascq dessins photos papillons de nuit
  • Contact

Profil

  • Pierre-René Legrand
  • Grand humoriste très célèbre dans mon quartier.
  • Grand humoriste très célèbre dans mon quartier.

visiteurs à ce jour

Recherche