Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 01:43


On ne dira pas que j'étais (suis) un fan de Leonard Cohen, simplement parce que je n'aime pas trop ce mot et ce qu'il peut porter d'excessif. Mais un fervent admirateur, alors là oui, et de longue date. Du coup, son décès (7 novembre 2016) fut pour moi un véritable choc - et je sais que quelques-uns de mes amis proches ont éprouvé la même chose.
En quelque sorte, c'est une partie de moi qui s'en est allée. (Pourtant, j'ai vérifié, mon poids n'a pas bougé.)
C'est que les écrits et surtout les chansons de Cohen ont accompagné et embelli ma petite existence depuis quelque 45 ans ; et ça continuera, même si provisoirement je m'abstiens de l'écouter : ça me ferait plus de mal que de bien.
Tout ça pour dire que je tenais à faire figurer dans ce blog quelque chose en hommage à Cohen, mais que ça s'est avéré difficile. Je pondrai sans doute, plus tard, un texte plus consistant et plus personnel.
En attendant, j'ai préféré opter pour un truc court, une sorte de poème, basé sur un procédé qui ne m'engageait pas trop, émotionnellement : je n'ai pas besoin de le préciser à ceux qui connaissent bien le répertoire de Cohen, ce qui suit est essentiellement un condensé de citations de ses chansons (les traductions sont de moi, donc s'il y a des maladresses, je les assume), avec très peu de mots de moi, la seule difficulté finalement ayant été d'articuler le tout pour que ça ait un minimum de cohérence.
Ah, faut que je dise encore qu'il y a ailleurs dans ce blog des photos prises lors de deux concerts de Cohen (Gand en 2012, Anvers en 2013), qu'on trouvera à ces pages : ici, puis ici, puis , et enfin .
Bises à toi
_________________________________________________________________________________________

Hineni a-t-il dit
 

Leonard ne respire plus
Une fissure dans la Tour
Vient de se refermer
Il n'y a pas de remède à ça

L'homme de l'an passé
Ce sale flemmard en costard
L'amant le boxeur l'associé le chauffeur
Le docteur qui rédige pour lui-même une ordonnance
L'homme qui quitte la table

Hineni hineni a-t-il dit
De sa voix d'or
Et Leonard ne respire plus
C'est pour moitié sa faute
Pour moitié celle des circonstances

Constatant que
L'amour véritable ne laisse pas de traces
Et que
Je t'aimerai à jamais

Leonard ne respire plus
Un chanteur doit mourir
Tout le monde le sait

Il nous reste
La feuille qui dans sa chute
Se repose un instant sur l'air
Une rose qui parle puis fane
Sur son échelle d'épines

Le cygne sur la rivière anglaise
Le rossignol et son chant disparus
L'aigle ou était-ce un vautour
La colombe qui n'est jamais libre
L'oiseau sur le fil

La jument qui s'est enfuie
La bête qui ne trouvera pas le sommeil

Il nous reste
Les Soeurs de la Miséricorde
Dix jolies femmes à Vienne
Un ivrogne chantant à l'office de minuit
Un grenier où jouent des enfants
Du thé et des oranges

Et tout ce qu'il m'est impossible d'oublier
Mais dont je ne me souviens pas

L'addition des parties qui ne fait pas la totalité
Les lettres celles que nous n'avons pas brûlées
Le capitaine dont le bateau n'a pas été construit
Le vent dans les arbres une berceuse
Le monde est doux le monde est vaste

Tu le veux plus sombre
Est-ce ce que tu voulais
Être la douve au pied de la Tour

Il nous reste
Un banjo brisé ballotté au large par les vagues
À cause de quelques chansons

Leonard ne respire plus
Et personne ne sait où la nuit s'en va
Libre comme l'eau qui coule
De passage de passage

Il a vu le futur
Une avalanche a submergé son âme
Il est allé si loin dans sa quête de la beauté
Il a attendu nuit et jour la survenue du miracle

Et la nuit vint tout était très paisible
Hineni hineni a-t-il dit

Pierre-René
 


© Pierre-René Legrand
_________________________________________________________________________________________

Published by Pierre-René Legrand - dans dans mes tiroirs
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 15:29
MOTS CROISÉS, PROBLÈME N° 31

Horizontalement

I. C’est une façon (salutaire) de retomber en enfance. – II. Sorte de cruche. Finlandaise. – III. Se plante ou se sucre. Conjonction. Romains. – IV. A bien marché en 34-35. Sorte de cruche. – V. Trompe. – VI. Démentis. À moitié retombé en enfance. – VII. Façon (très peu élégante) de descendre. – VIII. Bouts de bout. Mais oui ! Fringuant en Inde. – IX. S’est transformé en loup. Mot à mots. Demi-mal. – X. Mise en valeur.

 

Verticalement

1. Terrible ! – 2. Ce qu’ils vendent est de moins en moins prisé. – 3. Montras donc les dents. Note. – 4. Fait époque. Polis ? – 5. Voyelles. Symbole toxique. Selon le sens, vieux pays ou céréale. – 6. Du genre fringuant aussi, mais au Japon. À moitié gonzesse… – 7. Fût terrible ! – 8. Dans la Côte-d’Or. Indéfini. Autre moitié de gonzesse. – 9. Un service pour le repos. La divine comédienne. – 10. Peut conduire au poste.

 

© Pierre-René Legrand

Pour la solution. Ça se trouve dans la page SOLUTIONS DES MOTS CROISÉS, par là ==>
(Accès direct :
 http://monvilleneuvedascqdemoi.over-blog.com/pages/SOLUTIONS_DES_MOTS_CROISES-8518050.html )

_________________________________________________________________________________________

Published by Pierre-René Legrand - dans Mots croisés
commenter cet article
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 19:03
LA FÊTE AUX PATRONS (12)

Suite de :
http://monvilleneuvedascqdemoi.over-blog.com/2016/01/la-fete-aux-patrons-11.html
Et 30 prénoms de plus enfin élucidés, mais jusqu'où irai-je ?
Bises à toi.
_________________________________________________________________________________________

Saint Alain : patron de ceux qui ne s’intéressent pas à l’autre.

 

Saint Antoine : patron de ceux qui sont nuls dans tous les domaines.

 

Sainte Béatrice : patronne de celles qui feraient de belles actrices si elles consentaient à se soumettre à une sérieuse prise en charge par un(e) orthophoniste.

 

Sainte Bénédicte : patronne de ceux qui sont tellement abasourdis que cela les rend incapables de promulguer un décret.

 

Sainte Bérengère : patronne de ceux qui ont mis de l’ordre dans leurs fenêtres.

 

Sainte Bernadette : patronne des usuriers, et plus généralement des banquiers.

 

Sainte Emma : patronne de ceux qui ne seront plus jamais amoureux, et voilà, c’est comme ça, non mais quand tu vois le truc, une seule fois c’est déjà bien assez.

 

Sainte Ève : patronne des amateurs de doubles sens.

 

Saint Firmin : patron des infirmes renversés.

 

Saint Freddy : patron de ceux qui parlent assez froidement.

 

Saint Gaby : patron des mecs qui ont le teint grisâtre.

 

Saint Gaétan : patron des types qui sont également de grosses mouches (le cinéaste David Cronenberg, ayant entendu prononcer ce prénom lors d’un séjour en Belgique, s’en serait en partie inspiré pour une de ses œuvres).

 

Saint Hacène : patron de ceux qui ont quelque chose de frappant.

 

Saint Hercule : patron de ceux qui n’avancent pas toujours.

 

Saint Hugo : patron de ceux à qui on dit : « Comme Victor ? »

 

Saint John : patron de ceux qui annoncent la couleur.

 

Saint Lancelot : patron des arroseurs.

 

Sainte Laurie : patronne de celles qui se seraient prénommées Florian si elles avaient été un homme.

 

Sainte Léa : patronne de ceux qui préfèrent aller à reculons.

 

Saint Loïc : patron des personnes atteintes d’aquaphobie.

 

Sainte Maëlys : patronne des fabricants d’éoliennes.

 

Saint Marceau : patron des porteurs d’eau excédés.

 

Sainte Mélanie : patronne de ceux qui d’ordinaire disent la vérité, mais toutefois, exceptionnellement, cette fois-ci, ne le font pas.

 

Saint Nazaire : patron des mauvais musiciens.

 

Sainte Nelly : patronne des abstentionnistes.

 

Saint Nikita : patron de ceux qui ne savent ni quoi t’es ; aussi, de ceux qui ont pris leur envol.

 

Sainte Odile : patronne des personnes qui proposent des arrangements mettant en jeu de fortes sommes d’argent.

 

Sainte Ophélie : patronne de toute personne qui s’adonne à la lecture, par exemple de contes, pour un auditoire composé de créatures féminines (probablement imaginaires) dotées de pouvoirs surnaturels.

 

Sainte Romane : patronne de ceux qui sont à l’éructation ce que le pétomane est au pet.

 

Saint Séraphin : patron de ceux qui apportent le café et l’addition.

 

© Pierre-René Legrand
_________________________________________________________________________________________

Published by Pierre-René Legrand - dans humour
commenter cet article
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 16:18
MOTS CROISÉS, PROBLÈME N° 30

Horizontalement

I. Voyage pour ceux qui n’ont pas les pieds sur terre. – II. Voyage avec des difficultés. – III. Voyage pour ceux qui n’ont pas les pieds sur terre. Pas pour vous. Mis en touche. – IV. Éclaté de droite à gauche. Suppliciée. – V. Symbole. Symbole. Allemande. – VI. Pour bon pour. De quoi faire des porcs. – VII. Suisse. Trois de quatre. – VIII. Vache au cœur de lion. On s’y met pour oublier ses idées noires. Participe. – IX. Selon l’ordre, exécuter ou s’exécuter. – X. De voyage, son contenu ne l’est pas nécessairement.

 

Verticalement

1. Vaut bien le premier horizontal. – 2. Il faut le soigner à domicile ? – 3. Soustraction. C’est pas dit ! Symbole. – 4. Passé phonétique. Point calme. – 5. À demi retombé en enfance. Assené en enfance. Suisse. – 6. Peut donc être appelé au suivant. Quand il est médical, il s’occupe d’eux. – 7. Alsacienne. Gentiment filé à l’Anglaise. – 8. Aimée par Zeus et les amateurs de mots croisés. Jaune et bleu. Jaune, c’est moins drôle. – 9. Ce que doivent faire les bleus, paraît-il. – 10. Du genre indispensable.
 

© Pierre-René Legrand

Pour la solution. Ça se trouve dans la page SOLUTIONS DES MOTS CROISÉS, par là ==>

_________________________________________________________________________________________

Published by Pierre-René Legrand - dans Mots croisés
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 14:32
Pouillots nicheurs en France

Il me semble avoir déjà raconté ici l'exaspération d'une dame amatrice de randonnées venue participer à une sortie ornithologique : "Oui, ces gens-là sont capables de rester un quart d'heure à regarder un petit oiseau marron !" Un quart d'heure au moins, je dirais... Le randonneur n'est pas un contemplatif, à la rigueur il peut jeter un coup d’œil à un paysage, mais des détails de la nature, il n'en a rien à faire, et il n'en connaît rien. Après tout, à chacun son truc. Je dédie donc à cette randonneuse ce petit lot de photos de petits oiseaux marron : les quatre espèces de pouillots qui nichent en France.
Bises à toi
_________________________________________________________________________________________

Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) - Common Chiffchaff

Pouillot véloce (Phylloscopus collybita) - Common Chiffchaff

Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus) - Willow Warbler

Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus) - Willow Warbler

Pouillot de Bonelli (Phylloscopus bonelli) - Western Bonelli's Warbler

Pouillot de Bonelli (Phylloscopus bonelli) - Western Bonelli's Warbler

Pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix) - Wood Warbler

Pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix) - Wood Warbler

© Pierre-René Legrand
_________________________________________________________________________________________

Published by Pierre-René Legrand - dans photos d'oiseaux
commenter cet article
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 01:25
MOTS CROISÉS, PROBLÈME N° 29

Horizontalement

I. Une travailleuse manuelle qui doit être habile de sa langue. – II. Feras une partie du travail de la précédente. – III. Mettra bien au chaud. – IV. Essence toxique. Possessif. Participe. – V. Existent, ab ovo. Se suivent dans une liste. – VI. On n’y saute pas méchamment. Fait revenir les sauces… – VII. Pronom. Faire la peau d’une manière imagée. – VIII. Du 55 ? Trois enjambées. – IX. Permet d’étirer les tissus. – X. Ont bénéficié d’une bonne correction.

 

Verticalement

1. Rigole. Faire perdre la tête. – 2. A tout d’un spectre. – 3. Bien mis en joue. Après aussi, juste après. – 4. Au milieu d’un lagon. Sensation ou délicatesse. – 5. Mal uni. Préfixe. – 6. L’antichambre du Palais de la Découverte ? Se suivent dans la suite. Revoilà le vert qui tue ! – 7. Un bon endroit pour aller se faire voir. Sourd du mont Viso. Avec un maçon il a sa maison. – 8. Ça fait déjà un bon bout de temps. Sorte d’assemblée. – 9. Sort de plus en plus de l’ordinaire. – 10. Opéra bouffe contre son droit… On ne s’entend plus quand on les fait parler.

 

© Pierre-René Legrand

Pour la solution. Ça se trouve dans la page SOLUTIONS DES MOTS CROISÉS, par là ==>

_________________________________________________________________________________________

Published by Pierre-René Legrand - dans Mots croisés
commenter cet article
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 17:33
STREET ART À SAUVE (GARD)

Sauve, dans le Gard, en décembre 2015.
Voici du street art (autrement dit, de l'art urbain).
Renseignements pris, toutes ces œuvres (ou la plupart) ont été réalisées dans le cadre d'une animation culturelle officielle, par des artistes anonymes et bénévoles, donc en toute légalité.
J'ai sans doute manqué un tas d'autres peintures, mais j'avais trop mal au genou pour grimper toutes les rues de cette ville décidément très attachante.
(<== Là, le machin plein de couleurs, ça n'a rien à voir, c'est juste pour décorer le haut de cette page.)
Bises à toi
_________________________________________________________________________________________

STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)
Et il y avait cette fresque, que j'en suis resté baba, du coup, pour terminer, je te remets ci-dessous la même en trois morceaux

Et il y avait cette fresque, que j'en suis resté baba, du coup, pour terminer, je te remets ci-dessous la même en trois morceaux

STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)
STREET ART À SAUVE (GARD)

(Pour une fois, et très logiquement, pas de copyright pour ces dix photos)
_________________________________________________________________________________________

Published by Pierre-René Legrand - dans photos
commenter cet article
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 19:52
MOTS CROISÉS, PROBLÈME N° 28

Horizontalement

I. Assez intrigant, dans le genre. – II. Ont un trou, ou sont froissées. – III. Bof… Fameux établissement de cure. Pronom. – IV. Direction. Mériterait qu’on lui passât un bon savon. – V. Te livres à un travail qui peut être sans fin. – VI. Bruit pouvant annoncer un huis clos… – VII. En un sens, fait du mal. Palindrome pour bête à cornes. – VIII. Symbole anticlérical ? Note. Abréviation pour distraits. – IX. Contribuent à l’introduction du lait en tube. – X. Désignait une femme entre deux mondes.

 

Verticalement

1. En Espagne, il travaille moins ? – 2. Pour un coup. Fils d’un fils d’Isaac. – 3. Adjoint au bourgmestre. Toujours en tête. – 4. Lo… Bout de pain. Quand elle n’est pas à boire, ce n’est pas grand-chose. – 5. Mettre au violon ce qui était du pipeau, par exemple. – 6. Du désordre dans la rue. Sensée à la fin. Conjonction. – 7. Travaille pour le pied. – 8. Eton. Fils d’un fils d’Isaac. L.É.T.B.L… – 9. Pronom. Ce n’est pas grand-chose. – 10. Traînasse donc.

 

© Pierre-René Legrand

Pour la solution. Ça se trouve dans la page SOLUTIONS DES MOTS CROISÉS, par là ==>

_________________________________________________________________________________________

 

Published by Pierre-René Legrand - dans Mots croisés
commenter cet article
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 15:35
LA FÊTE AUX PATRONS (11)

Suite de :
http://monvilleneuvedascqdemoi.over-blog.com/2015/02/la-fete-aux-patrons-10.html
Avec cette nouvelle contribution concernant 30 prénoms, ce travail rassemble désormais 330 notices plus ou moins fascinantes, et la science du coup progresse !
Bises à toi.
_________________________________________________________________________________________

Saint Adam : patron des fabricants de peignes, de râteaux et de râteliers.

 

Sainte Adèle : patronne pas du tout de celles qui sont mortes, contrairement à ce que laisserait suggérer un navrant calembour rebattu (voici du reste pour nous l’occasion de préciser que personnellement, de même que notre confrère Victor Hugo, nous prisons fort peu ces jeux de mots basés sur les sonorités, selon nous un vain exercice relevant plus de la facilité que de la drôlerie), mais de celles et ceux qui font fi – étymologiquement, ce prénom serait d’ailleurs à l’origine du nom de la principale métropole pennsylvanienne, où par manière de plaisanterie et pour une raison qui semble avoir été définitivement oubliée, un certain nombre des premiers colons francophones avaient coutume de s’apostropher mutuellement, avec un malicieux regard complice, par cette énigmatique formule : « Ah, fit l’Adèle, fi ! »

 

Sainte Agnès : patronne de ceux qui se demandent soudain s’ils ne sont pas sur le point de trouver quelque chose quelque part.

 

Saint Attila : patron des gens qu’on avait perdus de vue.

 

Saint Bernard : patron de ceux qui réalisent des trompe-l’œil.

 

Sainte Chantal : patronne de ceux qui louent les charmes des lieux couverts où se tiennent les marchés.

 

Saint Ernest : patron de ceux qui préfèrent divaguer à s’occuper d’actions en justice.

 

Saint Faustin : patron des anciens gardiens de cimetière.

 

Saint Florent : patron de ceux dont le prénom ressemble à la conjugaison à la troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif d’un verbe qui hélas n’existe pas (sauf, d’après nos recherches, pour certains gars de la marine).

 

Saint Frédéric : patron de ceux qui trouvent qu’il ne fait pas chaud sur une tour métallique surplombant une installation de forage pétrolier.

 

Sainte Graciane : patronne de ceux qui sont convaincus que tous les cons sont gros.

 

Sainte Jeanne : patronne de ceux qui ahanent tellement qu’ils n’arrivent même pas à le dire en articulant correctement, les pauvres.

 

Saint Jonathan : patron des impatients.

 

Sainte Karen : patronne des sujettes et sujets de Sa Majesté (quand cette dernière est une femelle).

 

Sainte Lara : patronne de ceux qui l’ont vraiment très court.

 

Sainte Lucienne : patronne de ceux qui ont pris connaissance de tout ce qui a été écrit de méchant.

 

Sainte Macha : patronne de ceux qui ont, ou du moins ont eu, des dents.

 

Sainte Marine : patronne de ceux qui ont des trous de mez.

 

Saint Martin : patron de ceux qui sont martinaux (ou insomniarques).

 

Sainte Mélusine : patronne des industriels.

 

Sainte Mildred : patronne des rastas vraiment très chevelus.

 

Sainte Naomi : patronne de ceux qui y ont pensé.

 

Saint Omer : patron de ceux qui interpellent une maman.

 

Saint Oscar : patron des carrossiers adeptes du verlan.

 

Sainte Philomène : patronne des penseurs qui, en simplifiant, n’hésitent pas à tout compliquer.

 

Saint Robin : patron de ceux qui trouvent que là, c’est quand même un peu exagéré - et qui du coup s’exclament : « Rhôôô, ben !… »

 

Saint Sofiane : patron de ceux qui savent que les chiens ne font pas des chats.

 

Sainte Sophie : patronne de ceux qui ont exécuté un bond.

 

Saint Tristan : patron de ceux qui estiment qu’on vit en plein annus horribilis.

 

Saint Victorin : patron des obsédés de la corrida.


 

© Pierre-René Legrand
_________________________________________________________________________________________

Published by Pierre-René Legrand - dans humour
commenter cet article
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 20:37
MOTS CROISÉS, PROBLÈME N° 27

Horizontalement

I. Voisin d’à côté, jamais du dessus, ni du dessous. – II. Pointes pas très drôles. Possessif. – III. Tiens ! À gauche de la droite. Prend à la gorge ou pend au menton. – IV. Refusent l’uniforme. – V. (Se) fait entendre, rarement comprendre. – VI. Note. De gauche à droite : leurs pieds étaient comptés ; de droite à gauche : il est sous nos pieds. – VII. De quoi vous mettre en train. Pour voir de loin, mais à l’envers. Même note. – VIII. Dame ou demoiselle plutôt lourde. Gros tas. – IX. Sibérien. – X. Abréviation pour une qui a su se faire un prénom. Avec l’accent, gaulois.

 

Verticalement

1. Quand tout baigne, pour les huiles. – 2. Fille d’Agamemnon. – 3. Vomi à demi. À demi vomi. Redevance d’avant la télévision. – 4. Galantes pour Rameau. Un peu d’Italie. – 5. Gros tas. Cardinal inversé. – 6. La fin des tsars. Pierre le Grand, Nicolas Ier, etc. – 7. Coquins. – 8. Nous en serions atteints si nous avions l’estomac dans les talons... De haut en bas, troue les côtes ; de bas en haut, pénètre les poumons. – 9. Émis dans le doute. Éclaté. – 10. Au Moyen Âge, c’était ça ou la vie.

 

© Pierre-René Legrand

Pour la solution. Ça se trouve dans la page SOLUTIONS DES MOTS CROISÉS, par là ==>

_________________________________________________________________________________________

Published by Pierre-René Legrand - dans Mots croisés
commenter cet article

Présentation

  • : Mon Villeneuve d'Ascq de moi
  • Mon Villeneuve d'Ascq de moi
  • : Blog de Pierre-René Legrand : humour ornithologie villeneuve-d'ascq dessins photos papillons de nuit
  • Contact

Profil

  • Pierre-René Legrand
  • Grand humoriste très célèbre dans mon quartier.
  • Grand humoriste très célèbre dans mon quartier.

visiteurs à ce jour

Recherche